capture-decran-2017-01-07-a-10-28-07

Les techniques de pêche moderne sont la source de multiples tragédies humaines et animales. Les technologies utilisées, de plus en plus performantes, parfois financées par les gouvernements et parfois illégales engendrent une destruction invisible et méthodique des océans. Alors que les populations de poisson diminuent, les prises accessoires tuées puis rejetées en mer s’intensifient.

Depuis des dizaines d’années, une armada de bateaux sillonne sans interruption les mers du globe, avec de lourdes conséquences sur les océans et leurs habitants.

Selon les spécialistes, la surpêche se pratique sur 90 % de la Méditerranée, tandis que 40 % des espèces de poissons du nord-est de l’Atlantique sont menacées.

Les systèmes de quotas ou les subventions accordées par l’Union européenne contribuent à cette situation dramatique. Dans certains pays, la pêche est devenue un secteur gangrené par la traite d’êtres humains.

Par ailleurs, qui sont ces êtres, communément appelés “stocks”, comptés en tonnes plutôt qu’en individus, victimes de notre chasse sans merci ? Malgré une sensibilité et des capacités cognitives complexes, les poissons comptent parmi les êtres sensibles les moins protégés de la planète.

Venez nombreux !

Lieu : Cinéma le Studio, 2 rue des Ursulines, 37000 Tours Centre – Val de Loire

Contact :  06 74 30 45 93

Intervenants pour le débat : Frédéric Le Manach, Directeur scientifique de l’association Bloom ; David Ducoffre, Militant de Sea Shepherd